lundi 18 septembre 2017

Panna cotta coco et thé matcha

Oups... plus de 4 mois sans un article... comme d'habitude la période estivale a été propice à vivre dehors et à délaisser complètement ordinateur, tablette, téléphone... ce qui n'est pas plus mal.

J'ai fait ces panna cotta il y a quelques temps mais pas pris le temps de publier la recette.



Pour 5-6 verrines :
- 4 feuilles de gélatine
- 20 cl de crème liquide
- 50 cl de lait de coco
- 120 g de sucre en poudre
- 1 càc de thé matcha
- 30 g de copeaux de coco (facultatif)
- quelques fruits rouges pour la déco (facultatif)

Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans de l'eau froide.

Porter à faible ébullition la crème, le lait de coco et le sucre.

Hors du feu, ajouter la gélatine essorée et le thé matcha puis mélanger jusqu'à complète dissolution. A cette étape je vous conseille de délayer d'abord le thé matcha dans une petite quantité de crème car ce n'est pas facile à dissoudre et vous risqueriez d'avoir des grumeaux.

Laisser tiédir quelques instants puis mélanger à nouveau et verser doucement le mélange dans 5 ou 6 verrines.

Mettre au réfrigérateur pour 4 heures.

Parsemer de copeaux de coco et de fruits rouges.

NB : il s'agit évidemment d'une "fausse" recette de panna cotta puisque dans la vraie, on ne met pas de gélatine mais on fait cuire doucement la crème au four, au bain-marie. C'est forcément beaucoup plus long.



Verdict : très bon mais pour moi le lait de coco écrase tout, en terme de goût. On ne sent quasiment pas le thé matcha, ce qui est fort dommage.

Je réessayerai cette recette en utilisant du lait normal, pour voir si la saveur du thé ressort mieux.

mercredi 3 mai 2017

Crème hydratante et réparatrice pour les mains

Je continue à tester des recettes pour remplacer tous les produits cracra beurk de l'industrie cosmétique.

J'ai longtemps cherché une recette simple de crème pour les mains, ne nécessitant pas 50 ingrédients ni 2h de préparation. Difficile cela dit de couper à la préparation d'une émulsion (mélange d'une phase huileuse et d'une phase aqueuse, comme dans le cas d'une mayonnaise).




Pour environ 75 ml de crème (elle se conserve 6 à 10 semaines donc il ne faut pas en faire une trop grosse quantité) :
  • Phase huileuse :
- 4 petites cuillères à soupe d'huile d'amande douce (environ 40 ml)
- 1 cuillère à café de cire émulsifiante Olivem 1000 (à base d'huile d'olive)
  • Phase aqueuse :
- 3 cuillères à soupe (environ 30 ml) d'eau déminéralisée ou d'eau florale - rose, lavande, fleur d'oranger - j'ai mis de l'eau filtrée
- 1 grosse cuillère à café de gel d'aloe vera

Faire chauffer les 2 phases indépendamment, au bain marie.

Lorsque la température de chacune des phases atteint 65°, verser la phase aqueuse dans la phase huileuse et mélanger au fouet comme pour faire une mayonnaise.

Le mélange va devenir blanc et un peu plus épais.

Ajouter 16 gouttes d'huile essentielle de lavande, niaouli ou petit grain bigaradier ou 16 gouttes de conservateur cosgard (j'ai fait moitié HE lavande et moitié cosgard). Avec le cosgard, la conservation de votre crème sera de 8 à 10 semaines, 6 semaines sans.

Transvaser dans un flacon  propre (désinfecté à l'alcool et muni d'une pompe, c'est plus pratique) et laisser au réfrigérateur 12h avant utilisation.



Verdict : crème qui sent très bon, très hydratante et ne laissant pas de film trop gras sur les mains (à condition d'en mettre une quantité raisonnable). Adoptée ici !

Recette tirée de ce site.

Pour finir : Pour les mains très abîmées, je pense qu'on peut remplacer l'huile d'amande douce par du beurre de karité fondu. A tester !

mercredi 26 avril 2017

Gâteau "renversé" à la fraise (ou autres fruits)



Ce gâteau ressemble à une tarte, mais avec une pâte en génoise.

Pour le réaliser il faut un moule spécial que vous pouvez trouver chez Cuistoshop ou Meilleur du Chef. J'ai le modèle 30 cm de chez Cuistoshop. Sa forme particulière permet d'avoir un gâteau avec un rebord, que l'on peut garnir facilement.

Pour cette recette je me suis inspirée de diverses recettes, notamment de chez les Cooking Sisters.

Pour le gâteau :

- 3 oeufs
- 1 yaourt nature (j'ai mis un Fjord car je n'avais que cela dans mon frigo)
- 150 g de sucre
- 105 g de farine
- 45 g de maïzena
- 45 g de poudre d'amandes
- 50 ml d'huile de tournesol
- 1/2 sachet de levure chimique
- un peu de poudre de vanille

Battre les oeufs avec le sucre puis ajouter le yaourt et l'huile.

Ajouter ensuite la poudre d'amandes, la farine avec la levure, la maïzena et la vanille.

Verser la pâte dans le moule que vous aurez préalablement bien huilé (ou beurré) et fariné.

Cuire 30 minutes à 180°.

Laisser refroidir avant de démouler.

Pour la crème pâtissière :

- 3 cuillères à soupe de maïzena
- 3 jaunes d'oeufs
- 7 cuillères à soupe de sucre
- 1 gousse de vanille
- 450 ml de lait

Faire chauffer le lait avec la gousse de vanille fendue en 2.

Battre les jaunes d'oeufs avec le sucre et la maïzena. Ajouter le lait chaud progressivement, en fouettant bien.

Remettre le tout sur feu doux et faire épaissir sans cesser de mélanger.

Quand la crème a épaissi, transvaser dans un récipient préalablement rincé à l'eau froide (retirer la gousse de vanille) puis filmer au contact. Laisser refroidir plusieurs heures au réfrigérateur.


Montage du gâteau :

- 500 g de fraises équeutées et coupées en deux (ou en 4 pour les plus gros spécimens). J'ai appris récemment qu'on ne lave pas les fraises car cela leur fait perdre leur goût.
- 1 cuillère à soupe de confiture de fraises 

Etaler la crème pâtissière sur le gâteau. Il vous restera peut-être un peu de crème que vous pourrez utiliser pour autre chose.

Décorer avec les fraises.

Chauffer la confiture quelques secondes au micro-ondes pour la liquéfier. Diluer avec un tout petit peu d'eau.

Lustrer les fraises avec cette sauce, au pinceau, pour obtenir un joli brillant.



A la dégustation, nous avons trouvé la génoise un peu trop épaisse. La prochaine fois j'essaierais de diminuer un peu la quantité de pâte. Mais sinon, c'était trop bon !!!

Version aux kiwis et mandarines


lundi 13 mars 2017

Pain rapide sans pétrissage

Cette recette fait depuis longtemps le buzz sur le web avec comme titre "la baguette magique de Rose" (source originale : ICI).

Bon, je ne suis pas sûre que Rose ait vraiment inventé cette recette, car je me souviens que je faisais déjà une recette similaire il y a quelques années (mais il y avait du miel dedans). Et puis j'ai eu mon robot KitchenAid et j'ai fait du pain "normal", avec même du levain naturel. 

Ces derniers temps, je n'ai plus trop le temps de faire le pain donc j'étais contente de revenir à une recette rapide, qui donne un résultat bluffant quand on sait comment il est fait.

Je vous donne les ingrédients originaux, j'ai testé une première fois ainsi puis j'ai adapté la recette à ma guise (notamment avec des farines complètes car à la maison on n'aime pas trop le pain blanc) :

  • 375 g de farine T45
  • 1 bonne cuillère à café de sel
  • 12 g de levure de boulangerie fraîche
  • 300 ml d'eau tiède
Si vous changez le type de farine, il faudra adapter la quantité d'eau, les farines complètes ou semi-complètes absorbant plus d'eau que les farines blanches.

Pour la marche à suivre c'est hyper simple :

Diluer la levure dans l'eau tiède puis ajouter la farine et le sel. Avec une cuillère (par ex., une cuillère en bois), mélanger tous les ingrédients. Cela donne une pâte beaucoup plus liquide qu'une pâte à pain classique, c'est normal. Il ne faut pas travailler la pâte mais juste l'amalgamer, ça prend 5 minutes à peine.


Saupoudrer la pâte d'un peu de farine. 


Couvrir d'un torchon et laisser lever environ 1h30.


Verser la pâte sur une plaque, une plaque à baguette, ou dans un moule si vous voulez donner une forme à votre pain. Pas la peine d'essayer de manipuler la pâte avec les mains pour la mettre en forme, elle est beaucoup trop collante.

On peut aussi mettre des graines dessus : sésame, pavot, tournesol... 

Forme baguettes pour moi :



Enfourner à 240° pendant 25-30 minutes avec un bol d'eau bouillante posé sur la sole du four.



Bluffantes, ces baguettes, non ?

Je n'ai pas fait de photo de la mie, mais elle est bien aérée (même avec un certain pourcentage de farine complète) et le pain est délicieux.

Je fais maintenant cette recette en multipliant les quantités par 2.5, sinon on n'en a pas pour la semaine. Et cela se garde très bien.

dimanche 5 mars 2017

Sablés hyper faciles (sans oeufs)

Mon fils aîné va tous les lundis soirs à l'association sportive de son collège. Il commence la séance par un goûter tous ensemble. Chacun doit apporter le goûter à tour de rôle, de préférence fait maison. C'était l'occasion pour qu'il se mette un peu à cuisiner, car il n'aime pas trop ça (pas comme son frère). Il fallait donc trouver une recette simple et rapide, histoire de ne pas trop le dégoûter.

Ces sablés sont parfaits, car ils font leur effet avec leur bon goût de beurre, et ils ne prennent pas des heures à faire (le plus long est la cuisson, mais il n'y a pas grand chose à faire à part les laisser dans le four qui refroidit lentement).




Pour une trentaine de sablés, il faut :

  • 120 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 80 g de beurre
Il faut sortir le beurre du frigo au moins 1 heure avant, car il faut qu'il soit bien mou.

Préchauffer le four à 210°.

Dans un saladier, mettre tous les ingrédients. Mélanger en sablant la pâte du bout des doigts, comme pour un crumble (on peut le faire au robot). 

Ajouter un tout petit peu d'eau froide et rassembler la pâte en boule sans la travailler.

Rouler la pâte en un boudin d'environ 2.5 cm de diamètre.

Découper des tranches d'environ 1 cm d'épaisseur.

Les poser sur une plaque beurrée ou recouverte d'un papier cuisson.

Enfourner. Laisser cuire 4 minutes puis éteindre le four.

Laisser les sablés dans le four éteint jusqu'à ce qu'il soit complètement froid.

Déguster !

mercredi 22 février 2017

Objectif : réduire nos déchets - 4ème bilan

Me revoilou, me revoilà, avec mes histoires de réduction de déchets !

Cela fait encore 4 mois de plus depuis la dernière fois que je vous en ai parlé, et plus d'un an depuis le démarrage de cette aventure.

A vrai dire cette fois-ci, pas de progrès spectaculaires, on pourrait même dire qu'on a un peu reculé, enfin... temporairement. En effet, depuis novembre nous sommes en travaux et notre jardin est en train d'être entièrement refait, du coup il nous a fallu, pour l'instant, supprimer notre compost. Tous nos déchets organiques finissent donc à nouveau dans la poubelle.... snif ! Même si j'en ai bien moins qu'avant (comme j'achète principalement des fruits et légumes bio, je n'épluche quasiment plus rien), cela fait quand même cela en plus dans notre poubelle, et qui pourrait bien sûr être facilement évité.
Mais comme dit, c'est temporaire, et normalement d'ici avril-mai on devrait à nouveau pouvoir installer un composteur.

Pour contrebalancer cela, les progrès semblent minimes, mais ils existent quand même. 
  • Côté cuisine, j'ai réussi à faire accepter à Monsieur de tester une recette "maison" de poudre pour lave-vaisselle. Elle est assez simple (3 ingrédients seulement) mais je ne l'ai pas encore publiée, car j'attends que le test soit suffisamment long et satisfaisant avant de vous la livrer. Pour l'instant, vu les commentaires que j'ai déjà entendus, je ne suis pas très optimiste, donc la recette risque d'être encore à peaufiner...
    Je suis également en train de réfléchir à une recette de produit vaisselle liquide (pour la vaisselle qu'on ne passe pas au lave-vaisselle).
    Je n'utilise quasiment plus de film alimentaire étirable ni de papier sulfurisé.
    Mes placards ressemblent de plus en plus à ça, é
    tant donné que j'achète énormément de choses en vrac, tout est stocké dans des bocaux en verre ou en plastique (souvent de récup).


  • Côté salle de bains, j'ai réussi à convaincre mes enfants d'utiliser mes savons saponifiés à froid pour se laver sous la douche. Fini le flacon de gel douche cracra terminé en un rien de temps (j'avais l'impression de passer mon temps à en acheter !). Donc un gant de toilette et un savon tout doux, c'est bien meilleur pour l'environnement et surtout pour la peau de mes loulous.
    Si vous m'avez lue dernièrement vous avez peut-être vu que j'utilise maintenant du shampoing solide. Et mes cheveux vont bien, merci. Pour l'instant, je n'ai pas encore adapté la recette aux types de cheveux de mes enfants, mais ça ne saurait tarder. J'ai fait une tentative de dentifrice maison à base d'argile. Mes dents n'ont pas du tout aimé. L'alternative à la recette testée serait une recette à base de savon de Marseille et d'huile de coco. J'avoue ne pas être prête. Donc pour le moment, je suis revenue au dentifrice du commerce. Echec, donc.
  • Mes projets "couture" ont un peu avancé. Certains en sont toujours au stade de... projets. Malheureusement. Le temps me manque pour tout faire.
    J'ai quand même réussi à coudre une éponge lavable (en test actuellement, d'autres suivront si le "prototype" est validé), des protège-slips lavables...
    Mais toujours pas de sacs à vrac (pourtant c'est sûrement ce qu'il y a de plus simple à coudre !!) : il me manque un tissu assez fin pour ne quasiment rien peser, en effet je ne compte pas payer 20 ou 30 g de produit en plus chaque fois que je les utilise pour prendre du vrac au magasin. J'ai donc pensé à du voilage, suffisamment solide mais très léger, mais je n'en ai pas. Il va donc falloir demander à la famille s'ils ont des vieux rideaux dans leurs placards, ou aller voir chez Emmaüs.
Vous l'aurez compris, petit à petit j'essaie de remplacer tous les produits "cracra beurk" de notre quotidien. Cela ne se fait pas un jour (la preuve cela fait plus d'un an que j'y suis), mais cela progresse de jour en jour. Pour certaines choses, on les fait maintenant sans même y penser !

Mes enfants sont maintenant bien sensibilisés au problème. Mon grand est abonné au magazine "Tout comprendre" (8-12 ans) et ce mois-ci il y a un dossier d'une dizaine de pages sur le Zéro Déchet ! Il était ravi, et même fier, car finalement une bonne partie des conseils donnés sont déjà appliqués chez nous : par exemple revendre les jouets dont ils ne se servent plus en vide-grenier, en racheter d'autres par le même biais, c'est quelque chose qu'on fait déjà depuis qu'ils sont tout petits. Et même pour les vêtements : j'ai toujours donné ou revendu tous les vêtements de mes enfants encore en bon état, les autres allant dans les bornes de recyclage de tissus.

Et chez vous, c'est comment ?

A bientôt pour la suite !

lundi 20 février 2017

Sablés bretons (ou galettes bretonnes)

Après la recette des financiers qui ne nécessitent que des blancs d’œufs hier, voici une recette de sablés bretons qui ne nécessitent que des jaunes.



Peu d'ingrédients différents sont nécessaires :
  • 3 jaunes d’œufs (et éventuellement 1 ou 2 de plus pour la dorure)
  • 200 g de beurre salé, si on n'en a pas, 200 g de beurre et 3 g de fleur de sel
  • 370 g de farine T55 ou T65
  • 120 g de sucre
Il faut prendre un beurre de qualité car cette recette est très riche en beurre, son goût est donc très prononcé.

Dans le bol de votre robot muni de la feuille, mettre le beurre mou coupé en dés avec le sucre et les jaunes d’œufs. Tourner le tout en mousse.

Ajouter la farine et mélanger à nouveau sans trop travailler la pâte (on fait des sablés, la texture doit être un peu sablonneuse).

Rassembler la pâte en boule et la mettre au frais pour au moins 30 minutes. Je ne filme plus mes pâtes, je les mets dans une boîte hermétique réutilisable, cela fait moins de déchets.

Préchauffer le four à 160°.

Etaler la pâte à 3-4 mm d'épaisseur et découper de jolies formes à l'emporte-pièce ou des ronds avec un verre.

Les piquer sur l'envers de 2-3 coups de fourchette. Sur le dessus, vous pouvez dessiner de jolis motifs avec l'envers d'une fourchette (facultatif).

Poser les biscuits sur une plaque farinée (on évitera le papier sulfurisé, toujours dans l'optique de la réduction de déchets...) sans trop les serrer (mais ils ne gonfleront presque pas, donc pas la peine de beaucoup les espacer).

Si vous voulez obtenir de jolis biscuits bien brillants, il faudra les dorer au jaune d’œuf à ce moment-là de la recette. Souvent je ne le fais pas, car je trouve que c'est uniquement esthétique.

Cuire 12 minutes (surveiller la cuisson, car selon les fours, il faudra peut-être 1 minute de plus, ou de moins).



La recette vient du blog : Perle en Sucre.